Fermer
EN

Rock en Seine s'engage !

ECOLOGIE

La préservation et la mise en valeur du patrimoine du Domaine national de Saint-Cloud se place au cœur de la politique du festival, au même titre que l’objectif de réduire de manière globale l’impact de l’événement sur l’environnement. Parmi les objectifs fixés et les actions mises en place :

PRÉSERVATION DU DOMAINE

  • La préparation du festival prend en compte les spécificités du lieu qui l’accueille et tout est conçu de manière à ne pas modifier ou impacter durablement sa végétation.
  • Après le passage de 120 000 personnes, le festival restitue le lieu dans l’état dans lequel il était à son arrivée.
  • Chaque année, le festival réalise un mécénat en faveur du Domaine afin de financer la restauration d’un espace ou monument du Parc.
  • Le public de Rock en Seine est sensibilisé à la spécificité du lieu et à l’enjeu de sa préservation via des spots sur les écrans géants entre les concerts.

LIMITATION DE L’EMISSION DE GAZ À EFFETS DE SERRE

  • La situation géographique du Domaine national de Saint-Cloud favorise la venue des festivalier·è·s de toute la France et de l’étranger en transports en commun : 65% d’entre eux viennent à Paris en train, bus, ou covoiturage.
  • Le festival est accessible en métro, train, tramway, bus, velib, afin d’inciter un maximum de festivalier·è·s à venir en transports en commun ou propres : 75% des festivalier·è·s viennent depuis Paris en transports ou à pied.
  • Les horaires sont prévus afin de permettre un retour en transports.
  • Les équipes se déplacent principalement en véhicules électriques et vélos sur site.
  • Le festival a recours au maximum à de fournisseurs et prestataires franciliens.

MAÎTRISE DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE

  • Les stands et scènes sont éclairés par des lumières LED, moins consommatrices d’énergie.
  • L’éclairage du site (allées, espaces techniques) se fait avec des lumières LED programmées sur des horaires nocturnes uniquement ou déclenchées par des capteurs crépusculaires.
  • Une étude attentive des besoins en énergie par zone et période a permis de rationaliser fortement l’usage des groupes électrogènes.
  • Le recours aux énergies propres progresse sur l’ensemble du festival : certains espaces sont alimentés en énergie par un onduleur exclusivement chargé grâce à des panneaux solaires. Un onduleur hybride est également déployé sur la zone accueillant les bureaux de l’organisation.

RÉDUCTION DES DÉCHETS

  • Depuis l’édition 2016, les informations du programme papier ont été transférées sur l’application, ce qui représente 200 000 livrets de 56 pages en moins.
  • Un nombre important de robinets d’eau potable est réparti sur tout le site, pour limiter le nombre de bouteilles d’eau en plastique.
  • Le recours aux Ecocups permet d’éviter de jeter plusieurs centaines de milliers de gobelets.
  • La sensibilisation des partenaires et prestataires en amont de l’événement et leur implication sur le sujet du développement durable permet de limiter considérablement les déchets à la source. Ainsi le nombre de déchets générés par le festival a diminué de plusieurs tonnes par an depuis 2015 (-25% au total).
  • Les éléments de signalétique fabriqués pour le festival sont prévus pour être réemployés au maximum sur plusieurs éditions et les éléments jetés sont revalorisés.

GESTION DES DÉCHETS ET TRI

  • 120 points de collecte bi-flux ou tri-flux (poubelles de tri) sont répartis sur le site et notamment renforcés sur les zones de repas.
  • Une équipe composée de 30 personnes est dédiée en permanence à la gestion des déchets.
  • Les huiles alimentaires usagées (utilisées sur les stands de restauration) sont collectées et revalorisées en bio-carburant.
  • Les mégots sont collectés spécifiquement afin d’être recyclés et revalorisés. En 2019, un total de 12 000 mégots ont été revalorisés et sont devenus des éléments de mobilier urbain.
  • Afin de lutter contre le gaspillage à l’issue du festival, les denrées alimentaires conservables sont collectées et les matériaux en bon état récupérés sur les stands, pour être redistribués à de nouveaux bénéficiaires. En 2019, grâce à Linkee, 716 kilos d’invendus alimentaires ont été collectés dimanche soir auprès des stands de restauration, puis redistribués dès lundi, permettant ainsi de servir 1433 repas aux plus démuni·es lors d’un grand repas festif dans deux centres de l’association La Chorba, qui lutte contre la faim et l’exclusion sociale.
  • Les matériaux ont été collectés pour servir aux ateliers de l’association Extra Muros et pour réaliser la scénographie et l’aménagement du festival du BAAM.

Dans l’ensemble, la gestion des déchets et la sensibilisation des équipes en préparation de l’événement permet d’atteindre un taux de près de 30% de déchets triés ou revalorisés.

Rock en Seine remercie Enedis, mécène développement durable :

ENGAGEMENT CITOYEN

PRÉVENTION

  • La sensibilisation aux conduites à risque est assurée par le CRIPS avec la Région Île-de-France.
  • Pour prévenir les risques auditifs, des bouchons d’oreille sont distribués gratuitement par la Région Île-de-France et des équipements plus spécifiques sont proposés par Acoufun.
  • Le Totem – Relax sound system : en 2019, Rock en Seine accueillait la première zone de pause sonore conçue spécialement pour les festivals, en partenariat avec l’ENSCI et la Fondation pour l’Audition. Composé de chambres à air et agrémenté de casques à réduction de bruit (jusqu’à -30 décibels), le Totem proposait une expérience unique et inédite : permettre aux festivalier·e·s de faire une pause sonore mais aussi d’échanger avec leur voisin·e ou avec l’ensemble des personnes présentes sur Le Totem qui portaient aussi un casque réducteur de bruit.

ASSOCIATIONS ET CAUSES

  • Rock en Seine accueille au moins 3 associations chaque année : découvrez les associations présentes en 2019
  • Le festival leur offre la possibilité de mettre en avant leurs actions auprès des festivalier·è·s et de sensibiliser un vaste public à leurs causes.

FESTIVAL POUR TOU·TE·S

Soucieux d’être accessible au plus grand nombre, le festival a mis en place des tarifs réduits pour : les jeunes de moins de 18 ans, les étudiants, les bénéficiaires du RSA, les chercheurs d’emploi, les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé.

ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

Parmi les personnes venant à Rock en Seine, plusieurs centaines de festivalier·è·s handicapés et accompagnants ont été accueillis. Cet accueil a été possible grâce à l’expertise de la société Talkin (ex-Aditevent), spécialisée dans l’accessibilité d’événements au public en situation de handicap. Découvrez leur action et le dispositif mis en place sur la vidéo qu’ils ont réalisée.

UN DISPOSITIF GLOBAL

  • Un point accueil/informations dédié où une équipe de bénévoles accueille et accompagne les festivalier·è·s en situation de handicap, et leur remet les supports d’information détaillant le dispositif déployé.
  • Les bénéficiaires de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) ont accès au tarif réduit (dans la limite des places disponibles).
  • En amont de l’événement, une boîte mail dédiée permet aux festivalier·è·s en situation de handicap de préparer leur venue de manière personnalisée

DISPOSITIF POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE (PMR) :

  • Des plateformes d’accessibilité sur les scènes extérieures, avec cheminement d’accès en caillebotis.
  • Des toilettes adaptées
  • Des comptoirs à hauteur de fauteuil sur tous les bars du festival.
  • Un parking réservé gratuitement aux PMR sur demande, dans la limite des places disponibles.
  • Un kit de réparation d’urgence pour fauteuils roulants disponible.

DISPOSITIF POUR LES FESTIVALIER·E·S SOURD·E·S ET MALENTENDANT·E·S

  • Des boucles magnétiques sur toutes les scènes du festival.
  • Un interprète LSF (Langue des Signes Française) présent sur place.
  • Des gilets vibrants sont disponibles à l’accueil accessibilité et utilisables pour certains concerts.

DISPOSITIF POUR LES FESTIVALIER·E·S AVEUGLES ET MALVOYANT·E·S

  • Les documents essentiels du festival (plan, programme, infos pratiques) sont édités en relief, braille et gros caractères.
  • Les chiens guides sont accueillis sur le festival.

DISPOSITIF POUR LES FESTIVALIER·E·S EN SITUATION DE HANDICAP MENTAL

  • Rédaction des principaux supports d’information en Français pour tous.

Des informations pratiques spécifiques à l’accessibilité et à destination des festivalier·è·s en situation de handicap seront mises en ligne dans la rubrique infos pratiques avant l’été (en attendant vous pouvez nous contacter sur accessibilite@rockenseine.com)

Rock en Seine remercie ses mécènes accessibilité  :

     

ECONOMIE

RÔLE ECONOMIQUE

  • Pour son organisation et via les 204 prestataires mobilisés, Rock en Seine emploie près de 1 000 personnes sur 3 jours.
  • Le festival fait en sorte de travailler avec le plus d’entreprises franciliennes possible.

IMPLICATION DES ENTREPRISES

  • Au-delà du travail mené avec ses prestataires et fournisseurs, le festival bénéficie du soutien de mécènes et partenaires.
  • Certains mécènes et partenaires soutiennent particulièrement les engagements pris par le festival : dispositifs d’accessibilité, programmes jeune public, prévention des risques, transports durables, …