Aller au contenu principal
Le mag'

Dans l'iPod de... DBFC

Dans l'iPod de... DBFC

25 Août 2017

D’un côté, l’Anglais David Shaw, musicien venu de Manchester, qu’on a déjà pu croiser avec Vitalic ou Blackstrobe.

 

De l’autre, le Bordelais Dombrance, remarqué depuis des années sous son propre nom, pour ses remixes (notamment pour Superpoze et Is Tropical) ou dans le rôle du producteur. En unissant leurs talents respectifs et en se retrouvant à Paris, ces deux garçons ont formé DBFC, leur projet commun et hors du commun.

 

 

Leur premier album, Jenks (sorti début juin), fait résonner les échos des Stone Roses, de Primal Scream ou encore de Hot Chip : comme ces références impeccables, le duo va piocher autant dans le rock et la pop que dans l’electro et la scène Madchester. Pour décrire cette explosion sonique, ils parlent de « psychotronica », entre rêveries psychédéliques et pulsations electronica.

 

Le duo a partage avec Le Mag de Rock en Seine ses coups de coeur du moment, ce qui tourne en boucle dans leur iPod.

 

 

David Shaw : « Lou Miami fait partie de mes multiples obsessions, morceau qui revient très / trop souvent m’accompagne tout le temps, malheureusement il n’y a eu qu’un album, mais le disque est dément! »

 

 

David Shaw : « on se connait depuis pas mal d’années avec John, c’est un garçon charmant qui a énormément de talent qui et que j’aime beaucoup ».

 

 

Dombrance : « Le nouveau Metz.  A écouter dans le métro ligne 13 pendant l’heure de pointe. Un des groupes à guitare que j’aime en ce moment avec girl band. »

 

Dombrance : « un morceau à écouter par temps pluvieux. Tu peux l’écouter en boucle en te disant que le monde est merdique. Et bizarrement tu te sens mieux.  Tout se joue avec la prod de la voix, l’interprétation ».
SCÈNE CASCADE
sam. 26 août, 15:55 > 16:35