Aller au contenu principal
Le mag'

PJ Harvey : au-dela des classiques

PJ Harvey : au-delà des classiques

14 Mar 2017

On se souvient encore de sa performance époustouflante lors de la première édition de Rock en Seine, en 2003, en version trio.

Aujourd’hui entourée d’une horde de musiciens (dont les fidèles John Parish et Mick Harvey), Polly Jean Harvey s’est métamorphosée en prêtresse frondeuse pour refléter son dernier album, The Hope Six Demolition Project, inspiré par des voyages façon reportages en Afghanistan, au Kosovo et à Washington. Ces sujets brûlants se reflètent dans la musique de cette icône anglaise, émancipée du rock traditionnel pour en explorer les marges. Sa venue est une nouvelle occasion de sentir la pertinence de ses propos, la richesse de son songwriting, la charge émotionnelle de son interprétation, la pureté sidérante de sa voix, ou encore son charisme envoûtant. Immanquable.

 

 

Au-delà des classiques de cette Grande Dame du rock’n’roll (la seule artiste à avoir reçu à deux reprises un Mercury Prize), se cachent des dizaines de trésors cachés, de merveilles passées sous les radars.

A l’occasion de sa venue à la quinzième édition du festival, voici, pour le plaisir, quelques pépites méconnues.

Fountain – Tiré de l’album Dry (1992)

Happy And Bleeding – Tiré de l’album Dry (1992)

The Desperate Kingdom of Love – Tiré de l’album Uh Uh Her (2004)

Horses In My Dreams – Tiré de l’album Stories from the City, Stories from the Sea (2000)

In The Dark Places – Tiré de l’album Let England Shake (2011)