Aller au contenu principal
Le mag'

Aurora a Rock en Seine : cinq voix de la scene pop norvegienne

Aurora à Rock en Seine : cinq voix de la scène pop norvégienne

19 Nov 2021

“Je préfère écrire seule bien que je pense que, parfois, j’ai aussi besoin d’écrire avec les autres. Car j’ai tendance à écrire des chansons très tristes, sombres et assez lentes. Je pense que c’est important d’avoir un peu de variation pour que les gens ne finissent pas dépressifs”. 

Ainsi parle, dans les pages du magazine Têtu, Aurora, née Aurora Aksnes le 15 juin 1996 à Stavanger, autrice-compositrice-interprète norvégienne. Pas dépressive pour un sou, non. Habitée, hantée même, comme en témoignent ses deux premiers albums, All My Demons Greeting Me as a Friend, paru en 2016, et A Different Kind of Human (Step 2), sorti en 2019. Deux disques qui citent Enya, Bob Dylan et Leonard Cohen.

Elle a grandi à Os, une municipalité près de Bergen. Et admettons-le : la scène norvégienne est d’une richesse folle que nous ne soupconnons pas nécessairement. Nous avons donc voulu vous proposer une courte exploration musicale de ce pays. Cinq artistes, c’est sans doute trop peu. D’autres suivront. Mais pour l’heure, faites connaissance avec…

Kari Jansen alias Farao, jeune songwriteuse norvégienne. Son premier EP sorti en février 2014, nous avait bouleversé. Son album Pure-O, en 2018, nous accompagne encore.

Sigrid Solbakk Raabe, dite Sigrid, a atteint un succès international en 2017 avec son single « Don’t Kill My Vibe », puis avec Strangers. En janvier 2018, elle a remporté le prix The Sound of 2018 de la BBC. Son premier album, Sucker Punch, est paru en 2019. 

En 2017, dans les pages de The Fifth Sense, elle parlait d’ailleurs de l’effervescence locale : “le soutien aux initiatives et projets culturels en fait partie. À Bergen par exemple, nous avons Brak, qui promeut pas mal de nouveaux artistes. AKKS est une plateforme exclusivement dédiée aux filles qui propose de nombreuses résidences. On est très encouragées en tant que musiciennes”.

Tatiana Palanca alias Miss Tati est une chanteuse norvégienne, d’origine angolaise et portugaise. Son premier album, paru en 2017, se nomme Finally Miss Tati. La presse, dithyrambique, n’a pas manqué de saluer un renouveau néo soul.

Anna Lotterud, plus connue sous son nom de scène Anna of the North, est une auteure-compositrice norvégienne, basée à Oslo et originaire de Gjøvik. Son premier album studio, Lovers, est paru en 2017 et le second, Dream Girl, en octobre 2019. 

Inutile de vous dire qu’il s’agit de deux merveilles. 

Enfin, dernier coup de cœur : Emma Jensen (ne pas confondre avec la joueuse néo-zélandaise de rugby à XV). 

Cinq artistes donc, cinq femmes, cinq visages de la Norvège. Et n’oubliez pas : Aurora sera sur scène, à Rock en Seine, le dimanche 28 août 2022, et les places sont en vente !