Aller au contenu principal
Rock en Seine s'engage !

Creation et transmission

Rock en Seine, ce n’est pas que de la musique !

Depuis ses débuts, le festival n’a cessé de témoigner de son intérêt pour des disciplines diverses, ouvrant l’événement à d’autres champs culturels, riches et dynamiques, plus vastes que la programmation de groupes sur scène, avec la volonté d’offrir un maximum de liberté de création en s’inspirant du lieu dans lequel s’inscrit le festival et son univers. C’est aussi un ancrage territorial fort auprès des différentes générations de public. Il est le garant d’une diversité chère au festival et inscrite dans l’ADN de Rock en Seine.

Mini Rock en Seine

Rock en Seine, c’est aussi pour les plus jeunes !

Depuis 2009, Rock en Seine propose le Mini Rock, un festival à leur taille et à l’écart de la foule, spécialement pour les enfants des festivaliers, de 6 à 10 ans, avec une équipe encadrante… Et c’est gratuit (dans la limite des 100 places disponibles par jour) !

Une garderie ? Loin de là, ou alors la plus cool du monde ! Le Mini Rock est une occasion unique pour découvrir la culture rock, explorer les imaginaires musicaux et s’initier à une foule de pratiques artistiques. Également au programme :  une initiation au journalisme en herbe, des interviews d’artistes, des ateliers exclusifs, etc… 

Une volonté de transmission en somme, afin de faire émerger des expériences, des émotions, des passions, des vocations. 

Rock Art et autres installations artistiques…

Vous vous en êtes sans doute rendu compte : chaque année, le visuel du festival est confié à des illustrateurs et illustratrices de talent. Car Rock en Seine, c’est aussi un goût prononcé pour les arts visuels. 

 

Ainsi, depuis sa deuxième édition en 2004, le festival accueille Rockfolio, une exposition de photographies : Gassian, Mondino, Lenquette, Bellia, Monfourny sont quelques-uns des grands noms ayant encadrés leurs clichés dans le domaine de Saint-Cloud. 

De même, depuis dix ans, l’exposition Rock Art offre une carte blanche à plus de 400 illustrateurs et illustratrices de renom, comme Riad Sattouf, Marjane Satrapi, Bastien Vivès, etc..

Rock en Seine, ce sont aussi les installations de Landart, mais aussi chaque année la station Duroc, sur la ligne 10, qui devient Durock grâce aux créations exclusives des étudiants de la prestigieuse École supérieure des arts et industries graphiques Estienne. 

Enfin, chaque année, Rock en Seine accueille la culture indépendante avec des disquaires emblématiques, des fripes, de la sérigraphie, et des talks, afin que les idées circulent, se transmettent. 

Rock en Seine, c’est bien plus que de la musique !