Aller au contenu principal
Le mag'

Faites connaissance avec les Rattlesnakes de Frank Carter

Faites connaissance avec les Rattlesnakes de Frank Carter

21 Fév 2022

Avec son corps recouvert de tatouages, ses cheveux roux et sa rage punk incontrôlable, Frank Carter n’est pas un modèle de discrétion.

Ça tombe bien : c’est ce qui donne toute sa singularité à ce chanteur passionné, au bord de l’auto-combustion. Depuis son départ de Gallows en 2011, l’Anglais n’a pas chômé. On l’a immédiatement retrouvé chez Pure Love, tourné vers le rock. Puis, en 2015, il revient à ses premières amours (le punk hardcore), accompagné par trois musiciens sur la même longueur d’onde : Frank Carter & The Rattlesnakes font alors jaillir leurs premiers éclairs.

Mais au fait, qui sont les Rattlesnakes, les serpents à sonnettes de Frank Carter ? Laissez-nous faire les présentations.

Tout débute donc quand Carter quitte le groupe Gallows en 2011. Frank Carter monte alors un projet, Pure Love, qui ne dure que quatre ans. En 2015, au moment de créer son nouveau projet, il se tourne vers Dean Richardson. Guitariste, mais aussi graphiste (ils se sont connus en travaillant sur un site web), Dean a par le passé joué au sein du groupe Heights, qui s’est séparé en 2014. 

La section rythmique est composée de Tom « Tank » Barclay à la basse et aux claviers, ainsi que du batteur Gareth Grover. Ce dernier officia un court temps, entre 2006 et 2009, au sein du groupe Haunts, groupe anglais auteur d’un seul et unique album, qui sent bon le rock de la fin des années 2000. Oui, si vous pensez à Interpol, Franz Ferdinand et The Futureheads, c’est bien normal. 

Frank Carter & The Rattlesnakes seront à l’affiche de l’édition 2022 de Rock en Seine, et les places sont déjà en vente, alors ne traînez pas.