Aller au contenu principal
Le mag'

Grinderman : petit projet devenu grand

Grinderman : petit projet devenu grand

22 Avr 2022

Aussi à l’aise dans la lumière que dans le crépuscule, aussi crédible en punk rageur qu’en crooner recueilli au piano, l’Australien Nick Cave pratique un mélange de blues en auto-combustion, de romantisme noir, de références bibliques et de songwriting classique. Pas un seul faux pas en plus de trente-cinq ans de carrière, de ses débuts chez The Birthday Party à ses somptueuses B.O. de films. 

En passant évidemment par Grinderman. 

Grinderman est un groupe formé en 2006 par Nick Cave, Warren Ellis, Martyn P. Casey et Jim Sclavunos, tous déjà membres du groupe Nick Cave and the Bad Seeds. Un projet parallèle donc, ancré au vaisseau amiral, mais suivant néanmoins son propre chemin. Leur premier album (intitulé Grinderman) est sorti le 5 mars 2007, suivi d’un second (Grinderman 2) en 2010. Le 10 décembre 2011, Nick Cave conclut son concert au Meredith Music Festival en annonçant la dissolution du groupe. Grinderman n’existe donc déjà plus. 

Mais avant de disparaître, comment est donc né Grinderman ? La tournée de 2005 achevée, le chanteur se remet rapidement au travail. Mais c’est à la guitare, instrument qu’il n’utilise que peu, qu’il commence à composer. Cela donne des morceaux assez basiques et bruts, rudimentaires et différents de ce qu’il produit habituellement pour les Bad Seeds, puisqu’il écrit d’ordinaire au piano. Les premières ébauches sont malgré tout séduisantes  Il rentre donc avec son groupe aux Studio Metropolis de Londres pour enregistrer les démos de ce que seront les compositions du premier album de Grinderman. Le producteur de l’œuvre est Nick Launey. 

Deux albums plus tard, Nick Cave annonce donc la fin. Vraiment ? Le groupe s’est séparé afin de se concentrer sur le prochain matériel de The Bad Seeds. Cependant, Jim Sclavunos a déclaré plus tard : « Je ne peux pas prédire ce qu’est l’avenir de Grinderman – s’il y a un avenir. » Le groupe s’est réuni pour se produire les deux week-ends au Coachella Valley Music and Arts Festival à Indio, en Californie, en 2013. En juillet 2019, tout en répondant à un fan, Nick Cave a laissé entendre qu’un troisième album d’une « trilogie à terminer » était en préparation.

Mais d’où vient ce nom ? Le groupe était à l’origine connu sous le nom de Mini Seeds. Mais le nom final du groupe a été inspiré par un Chanson de Memphis Slim, « Grinder Man Blues », que Cave aurait commencé à chanter lors de l’une des premières séances de répétition du groupe. 

Nick Cave & The Bad Seeds seront en live à Rock en Seine vendredi 26 août, avec également James Blake, Kraftwerk et London Grammar. Les places sont en vente, ne tardez pas !