Aller au contenu principal
Le mag'

James Blake : un artiste qui ne chome pas

James Blake : un artiste qui ne chôme pas

28 Avr 2022

Faut-il encore présenter un artiste qui a remporté un Grammy Award et un Mercury Prize ? Essayons, pour voir. 

En plus d’avoir fait chavirer la presse et le public dès son premier album éponyme, en 2011, James Blake n’a pas cessé de présenter des projets toujours plus intéressants, sur lesquels il a pris toujours plus d’assurance autant dans sa façon de chanter que dans son songwriting et dans ses productions pour les autres. 

Sur ses propres albums, le trentenaire anglais a gagné en ampleur sans renoncer au minimalisme de ses débuts, à ce goût pour le silence qu’il manie si bien. Electro, soul, ambient et trip-hop s’enlacent délicatement dans ses morceaux, dans une ambiance recueillie qui donne des frissons en live.

Mais James Blake ne se contente même pas de cela. James Blake a envie de plus. De produire, déjà. Il a collaboré avec Beyoncé, Frank Ocean et autres Kendrick Lamar, pour ne citer que les superstars. D’ailleurs, son activité de producteur, nous vous en parlions ICI.

Mais encore ? Blake anima entre 2011 et 2019 une émission de radio mensuelle appelée Residency sur BBC Radio 1, l’une des radios les plus importantes d’Angleterre. Il y fait un mix de deux heures, aux côtés de Mount Kimbie, Justin Vernon… Bonne nouvelle : c’est dispo en ligne !

Enfin, James Blake est également patron de label. En 2013, il cofonde avec Dan Foat son manager et ancien directeur du label R&S Records : 1-800 DINOSAUR. Le catalogue ? Mr Assister, Airhead, Klaus. Au printemps 2015 l’ensemble des artistes du label partent en tournée à travers le Royaume-Uni et le Japon. 

James Blake sera en live à Rock en Seine vendredi 26 août, avec également Kraftwerk, Nick Cave & The Bad Seeds,  et London Grammar. Les places sont en vente, ne tardez pas !