Aller au contenu principal
Le mag'

Kraftwerk : avant les machines

Kraftwerk : avant les machines

25 Avr 2022

Après le triomphe de leur tournée 3-D, les pionniers de la musique électronique Kraftwerk reviennent en France. En mélangeant son et performance artistique, les concerts 3-D de Kraftwerk sont une « Gesamtkunstwerk – une oeuvre d’art totale. »

Le projet multimedia Kraftwerk est initié en 1970 par Ralf Hütter et Florian Schneider. Ils installent leur Studio électronique Kling Klang à Düsseldorf en Allemande où ils conçoivent et produisent tous les albums de Kraftwerk. Dès le milieu des années 70, Kraftwerk atteint une reconnaissance internationale grâce à leurs « peintures sonores » révolutionnaires et leurs expérimentations autour de la robotique et de l’innovation technique. Leur vision du futur a composé la bande son de l’âge digital du 21ème siècle.

Leurs compositions, mêlant innovations techniques, voix synthétiques et rythmes informatiques ont eu une influence majeure et internationale dans tous les genres musicaux, de l’Electro au Hip Hop, de la Techno à la SynthPop. Dans leur performance scénique, Kraftwerk – Ralf Hütter, Henning Schmitz, Fritz Hilpert, Falk Grieffenhagen – font preuve de leur foi dans les apports respectifs de l’homme et la machine.

Et pourtant, il n’en fut pas toujours ainsi. 

En 1968, Ralf Hütter et Florian Schneider ont sorti l’album Tone Float. Le duo se faisait appeler alors Organisation. La version originale de ce disque est très rare car peu d’exemplaires ont été édités à l’époque (non publié en Allemagne où il y est seulement disponible en import, l’album se vend mal et RCA renonce à prolonger son contrat avec le groupe).  L’album n’a jamais fait l’objet de réédition officielle, mais des éditions bootleg sous forme de CD ou de LP sont apparues dans les années 1990. 

Tone Float. Un disque, même s’il porte en lui les prémices de Kraftwerk (une vidéo diffusée par la chaîne de télévision allemande WDR montre le groupe en train de jouer Ruckzuck, morceau qui figurera sur le premier album de Kraftwerk à l’automne 1970) bien différent de ce que nous connaissons du groupe aujourd’hui. 

D’ailleurs, les débuts même de Kraftwerk se font au sein de la scène krautrock germanique. Deux de ses membres, Michael Rother et Klaus Dinger, partis au début des années 70, ont fondé Neu!, l’une des références du genre. Et le tout premier album de Kraftwerk, sobrement intitulé Kraftwerk, ne se compose que de quatre longs titres instrumentaux, expérimentaux. 

Kraftwerk, après avoir sorti Autobahn, finira par considérer que sa discographie commence à partir de cet album-là, le quatrième du groupe. 

Kraftwerk seront en live à Rock en Seine vendredi 26 août, avec également James Blake, Nick Cave & The Bad Seeds,  et London Grammar. Les places sont en vente, ne tardez pas !