Aller au contenu principal
Le mag'

La Belgique, l'autre pays du rock

La Belgique, l'autre pays du rock

18 Août 2016

Ghinzu, un des hérauts de la scène rock belge, s’apprête à retrouver le public français lors de cette 14ème édition de Rock en Seine. L’occasion de voyager à travers un « Plat Pays » à l’électrocardiogramme rock effervescent…

Ghinzu

Si Ghinzu affûte ses premières armes musicales en 2000 avec l’album Electronic Jacuzzi – un disque foutraque à l’énergie un peu trop débordante – c’est en 2004 que le groupe de Bruxelles explose les tympans avec Blow, disque fondateur, traversé d’éruptions sonores (Do You Read Me ?, 21st Century Crooners, Mine) et de morceaux à la douce mélodie contagieuse (Sweet Love, Horse, Sea-Side Friends). Avec cet album, la bande à John Stargasm (le chanteur) tourne un peu partout en Europe et est même adoubé par la légende Iggy Pop (tête d’affiche de Rock en Seine cette année). Cinq ans plus tard, Ghinzu fait sa mue avec l’ambitieux et parfois déconcertant Mirror Mirror, leur dernier album en date.

Ghinzu sera à l’affiche de la Scène Cascade le dimanche 28 août à 18h45.

dEUS

En 1994, le riff de violon de Suds and Soda, premier single de dEUS, transperce les tympans de ceux qui l’écoutent. Entêtante et fiévreusement rock, la chanson est à l’image du groupe d’Anvers : imprévisible, foutraque, étrange et… ensorcelant. La bande de fous furieux menée par Tom Barman, sorte de double rock du mythique chanteur belge Arno, fait aujourd’hui figure de vétéran de la scène du Plat Pays. Mais ces vieux briscards ne se sont jamais assagis. En l’espace de 7 albums (de Worst Case Scenario en 1994 à Following Sea en 2012), ils ont expérimenté, torturé les sons et créé, souvent, des petits miracles musicaux.

Et s’il ne fallait retenir que 5 titres pour s’imprégner de la divine folie de dEUS :
• Suds and Soda
Little Arithmetics
If You Don’t Get What You Want
Eternal Woman
Keep You Close

K’s Choice

Sans doute un des plus populaires groupes de rock belge ! K’s Choice, alors appelé The Choice, se forme au début des années 90 du côté d’Anvers. Après un premier album inoffensif (The Great Subconscious Club), Sarah Bettens et son frère Gert explosent avec le disque Paradise in Me, porté par le single Not An Addict aux sonorités gentiment grunge. Deux ans plus tard, ils confirment leur nouveau statut mainstream avec un Cocoon Crash contenant les efficaces Believe et Everything for Free, et consécration des consécrations, ils apparaissent même dans un épisode de la série Buffy contre les vampires. Si le groupe, toujours en activité après une pause au début des années 2000, ne retrouvera jamais les cimes, il poursuit sa route et a même sorti début 2015 un Phantom Cowboy aux sonorités lourdes de bonne facture.

Girls in Hawaii

Une merveille de groupe d’indie pop… Dès son premier album, From Here To There (sorti en 2005), Girls in Hawaii s’impose comme un fournisseur de mélodies délicates, limpides et d’une beauté parfois époustouflante (Fontanelle, 9 am ou Bees and Butterflies).
Cinq ans après le gracieux From Here, le chanteur Antoine Wielemans et sa bande reviennent avec un second album intitulé Plan to Escape. S’il partage avec le précédent disque son obsession du son sibyllin, il révèle un groupe en pleine mutation, à la recherche d’expérimentations (le foisonnant et fabuleux Fields of Gold, l’intransigeant Road to Luna…).
Endeuillé par la mort de leur batteur en 2010, Girls in Hawaii revient en 2013 avec Everest, 3ème et dernier album studio à ce jour. La mue entamée lors du précédent album est achevée : il suffit d’écouter des titres comme Switzerland et Misses, teintés de sonorités électro, le vertigineusement sombre Here I Belong ou le faussement entraînant Not Dead, pour se rendre compte de la fascinante évolution du groupe belge.

Hollywood Porn Stars

A l’origine Hollywood Porn Stars était un groupe provisoire, formé dans l’unique but de participer à un concours musical. Mais cette aventure débutée en 2002 s’est prolongée… et a donné naissance à deux albums et quelques EPs. Navigant entre l’indie pop et le rock, le groupe originaire de Liège possède un « vrai » son à pousser dans les écouteurs. A suivre de près… et à voir sur scène, si vous le pouvez.

Et si vous voulez prolonger votre voyage au royaume de la musique belge, tendez l’oreille vers Balthazar, Amatorski, Puggy, Arsenal

Thomas Destouches

Ghinzu sera à l’affiche de Rock en Seine dimanche 28 août, sur la scène de la Cascade, à 18h45.