23-24-25 AOÛT 2019 - DOMAINE NATIONAL DE SAINT-CLOUD / PARIS - FRANCE

LE MAG

Les mille et une vies de Bradford Cox, leader de Deerhunter

mag

Le 06 Août

Dévoilé en janvier dernier, le huitième album de Deerhunter, Why Hasn’t Everything Already Disappeared?, a été élaboré entre la campagne texane, Los Angeles et le grenier de Bradford Cox à Atlanta.

Force créatrice du groupe et silhouette longiligne, Bradford Cox est un leader singulier qui ne cesse jamais de surprendre et de repousser les frontières de son imagination : chez lui, le rock psychédélique se fond dans la dream pop, l’apocalypse côtoie la beauté et ce mélange d’extrêmes sied à merveille à la musique de Deerhunter, changeante et splendide jusque dans ses humeurs contrariées. Si leurs concerts alternent les ambiances planantes et les riffs foudroyants, le résultat est d’une cohérence rare, grâce au chant traînant de Bradford, qui est aussi le compositeur de la grande majorité de leurs chansons.

Mais Bradford Cox n’est pas, loin de là, l’homme d’un seul groupe, d’un seul projet, d’un seul et unique son. Non, ce qu’il aime, c’est expérimenter, ici dans le cadre du rock, là avec les machines. En fait, depuis plus de dix ans, l’homme est responsable de certaines des plus grandes et intenses compositions indés. Petit passage en revue, forcément subjectif, mais forcément beau.

Souvent présenté comme le projet solo de Bradford Cox, Atlas Sound est en réalité un alias utilisé par le chanteur depuis qu’il est tout jeune, devenant par la suite le nom officiel désignant ses activités en temps que seul et unique maître à bord. Trois albums d’Atlas Sound sont disponibles. Le premier, Let the Blind Lead Those Who Can See but Cannot Feel, sorti en 2008, est une pure merveille, tout comme le second Logos, sorti l’année suivante, et Parallax (2011). Et s’il ne devait en rester qu’un ? Impossible de choisir.

Deerhunter donc, Atlas Sound aussi… Mais connaissez-vous The Wet Dreams ? Cet éphémère projet publia un EP en 2009, difficilement trouvable aujourd’hui. Le casting ? Bradford Cox au chant et à la batterie, Alix Brown du groupe Golden Triangle à la basse,  et Julie Elledge au chant et à la guitare. On a tout de même retrouvé leur page MySpace.

Here-come-the-wet-dreams

Ce poste de batteur, Cox l’occupa également au sein des Black Lips, puisqu’il participa à l’enregistrement du deuxième album du groupe, We Did Not Know the Forest Spirit Made the Flowers Grow, sorti en 2004. C’est lui que vous pouvez entendre, à la batterie donc, sur la chanson Notown Blues. Cole Alexandrer, membre des Black Lips, est d’ailleurs également à l’oeuvre, aux côtés de Cox, au sein du groupe Ghetto Cross.

Enfin, Bradford Cox, non content d’être donc à l’oeuvre sur scène, fit ses débuts de comédien en 2013 dans le film Dallas Buyers Club, où il interprète le compagnon de Jared Leto.

Bradford Cox sera, avec Deerhunter, au festival Rock en Seine le dimanche 25 août 2019, aux côtés de Mini Mansions, Mauvais Oeil, The Murder Capital, et bien d’autres.


A lire aussi

Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres