Aller au contenu principal
Le mag'

Malik Djoudi : et de Troie !

Malik Djoudi : et de Troie !

10 Nov 2021

Il est une personnalité, un artiste à part. Malik Djoudi sera présent en 2022 à Rock en Seine. L’occasion ici de retracer son parcours, riche de trois albums, dont le dernier, Troie, est peut-être bien le plus beau. 

Troie donc, comme le cheval. Il s’en explique, sur le site Double Croche: “ce titre est arrivé au début du processus. J’aimais bien l’idée du cheval qu’on introduit dans la cité, qu’on ouvre et dont toutes les choses en lui se diffusent. J’aimais bien que ce soit la même idée avec cet album qu’on ouvre et qui se diffuse un peu partout. Après, il s’est révélé un peu comme une bataille : contre la période [de crise sanitaire] et contre moi-même parce que j’ai eu pas mal de maux de dos. Cet album m’a aidé à rester debout, à m’accrocher à quelque chose et à oublier les douleurs. Le morceau « Douleur » justement fait directement référence à mon dos”.

Troie, un album qui lui ressemble, romantique, quelque part entre Christophe, Sébastien Tellier et William Sheller. Pas les pires des comparaisons. Un bon en avant, aussi, pour celui qui n’est plus un débutant, son deuxième album, Tempéraments, lui ayant permis de gagner la reconnaissance d’un public plus large, avec une nomination aux Victoires de la Musique à la clé. 

Cette nomination, il en parle d’ailleurs au site La Vague Parallèle : “il est vrai quand même qu’avec cette nomination aux Victoires de la Musique, j’ai senti que le projet commençait à prendre et pour la première fois, je me suis senti attendu au tournant. Du coup, la véritable question pour moi, c’était de parvenir à continuer à faire la musique que j’aime. Je ne fais pas de la musique en me demandant comment mieux la vendre. J’ai essayé de me battre contre la facilité, de ne pas essayer absolument de faire danser les gens à tout prix. J’ai vraiment voulu donner le meilleur de moi-même, en fait”.

Troie, c’est aussi des collaborations, avec les voix de Lala &ce, Philippe Katerine et Isabelle Adjani, et une pochette, une photographie prise sur les hauteurs ensoleillées de la Villa Noailles à Hyères. Troie, l’album d’un artiste désormais confirmé, libre d’expérimenter, d’oser. Une merveille, oui, que l’artiste viendra défendre sur scène, à Rock en Seine, samedi 27 août 2022.