Aller au contenu principal
Le mag'

Qui sont les Avant Seine 2018 ? On vous presente Malik Djoudi et The Psychotic Monks !

Qui sont les Avant Seine 2018 ? On vous présente Malik Djoudi et The Psychotic Monks !

17 Août 2018

Chaque année, fin août, Rock en Seine vous invite à la rencontre des plus belles découvertes musicales.

Mais les Avant Seine, c’est quoi exactement ? Et bien tout simplement le meilleur de la musique de demain, des artistes émergents qui squatteront sans nul doute vos iPods dans les semaines, les mois, les années à venir. Le dispositif a par exemple permis de révéler Therapie Taxi, Gracy Hopkins, Jeanne Added, Last Train, Jessica93, François & The Mountain Atlas et bien d’autres !
Le dispositif Avant Seine permet de braquer le projecteur sur 6 groupes de découverte (nationaux et franciliens) avec le soutien de la région Île-de-France, pour accompagner leur développement de carrière et les porter le plus loin possible.

Aujourd’hui, nous vous présentons Malik Djoudi et The Psychotic Monks.

Adoubé par Etienne Daho, ce Poitevin pudique et rêveur multiplie les compétences. Il est non seulement auteur, compositeur et interprète, mais aussi réalisateur (il a mis en images le clip brumeux de Sous Garantie, l’un de ses singles magnétiques). S’il a fait ses débuts au sein de différents groupes (Moon Palace, Kim Tim), c’est désormais seul qu’il s’illustre.

Son premier album en solitaire, justement intitulé Un, est sorti l’an dernier et cette carrière solo un brin tardive a révélé un artiste en proie au doute, qui prend peu à peu confiance en lui pour s’épanouir merveilleusement.

Et qui s’épanouira le samedi 25 août, sur la Scène de l’Industrie, dès 17h05.

Qui sont ces « moines psychotiques » qui se décrivent sur leur page Facebook comme « un chaos autant réfléchi qu’incontrôlable » ? Sans toge ni tonsure, ce groupe parisien refuse le concept d’avoir un leader/gourou et préfère faire bloc pour prôner le bruit et la fureur. Les Psychotic Monks ont sorti l’an dernier un premier album, Silence Slowly And Madly Shines, dont les déflagrations nerveuses agitent encore le rock français.

Après avoir sillonné les routes de France et d’Europe lors de tournées à rallonges, ces rockeurs incisifs viennent de décrocher en avril dernier le Prix Chorus, tremplin pour accompagner de jeunes talents français. Ils méritent amplement ce coup de projecteur sur leurs brûlots aux guitares déchiquetées et saturées, chantés en anglais, qui laissent parfois la place à des moments de répit et de contemplation – le calme avant la tempête, en somme.

Rdv le samedi 25 août, scène de l’Industrie, à partir de 15h30.