Aller au contenu principal
Le mag'

Arctic Monkeys : cinq classiques que vous ne connaissez peut-etre pas (encore)

Arctic Monkeys : cinq classiques que vous ne connaissez peut-être pas (encore)

25 Nov 2021

C’est désormais officiel : les Arctic Monkeys seront à l’affiche de Rock en Seine 2022, le jeudi soir ! Pour l’occasion, nous aurions pu vous parler de leurs tubes, que vous connaissez déjà par cœur. Nous avons donc opté pour un pas de côté : cinq titres du groupe, parmi leurs meilleures compositions, que vous ne connaissez peut-être pas. 

Mine de rien, cela fait maintenant près de quinze ans que la chance nous est offerte de voir grandir et maturer Alex Turner. Nous l’avons connu adolescent, portant jogging et mocassins sans se soucier des codes et du lendemain, auteur du premier album le mieux vendu d’Angleterre à l’époque (Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not en 2006), pour finalement devenir, au fil des années et des disques (un par an environ, avec les singes, les Last Shadow Puppets, ou en solo), l’un des compositeurs d’outre-manche les plus inspirés, tout à la fois héritier et garant des traditions, mais aussi tête chercheuse et inspiration d’une génération future. Alex Turner est un joyau. 

“You’re So Dark”

Face B du single “One For The Road”, cette chanson aurait totalement méritée d’être une Face A, voir même un single, tant elle fait partie des plus flamboyantes compositions du groupe.

“Temptation Greets You Like Your Naughty Friend”

En 2007, les Arctic Monkeys ont fait équipe avec Dizzee Rascal sur une face B pour l’EP Brianstorm. La même année, Dizzee est passé du grime dur à un mélange de grime et de pop avec Maths + English. Une rencontre au sommet donc. 

“Stop The World I Wanna Get Off With You”

Une face B de leur album AM, et sans aucun doute encore, un titre qui aurait pu faire son chemin sur l’album. Un hit en puissance, sans problème.

 “American Sports”

Le sixième album du groupe, Tranquility Base Hotel and Casino, est parfois très expérimental, mais contient, en sa toute fin, sans aucun doute l’un de leurs joyaux. Ce titre, et son refrain taillé pour les stades. Peut-être le joueront-ils à Rock en Seine l’année prochaine ?

“Baby I’m Yours”

Non, point de reprise de Breakbot ici, mais une cover inspirée d’un classique des années 60 originellement interprété par Barbara Lewis, et extrait de leur EP de 2006, Leave Before The Lights Come On.

Rendez-vous le jeudi 25 août 2022 pour le retour des Arctic Monkeys à Rock en Seine. Les places sont en vente, ne tardez pas !