Aller au contenu principal
Le mag'

Fred Again... : une Boiler Room pas comme les autres

Fred Again... : une Boiler Room pas comme les autres

12 Août 2022

Peu de musiciens peuvent se vanter d’avoir pour mentor Brian Eno, le légendaire compositeur et producteur n’accordant pas sa confiance à tout-va. 

Le jeune londonien Fred Again l’a tant subjugué qu’ils ont collaboré ensemble sur les deux albums Eno/Hyde sortis en 2014, et que l’ex-Roxy Music a continué de conseiller son protégé. 

Par la suite, l’Anglais, aujourd’hui âgé de 28 ans, a collaboré avec les plus grandes stars de la scène britannique actuelle : Stormzy, FKA Twigs, Charli XCX, Ed Sheeran, Baxter Dury, The xx… Autrefois, son nom apparaissait en petits caractères dans les crédits de production ou de songwriting, mais son premier album solo, dévoilé en avril 2021, a changé la donne, le consacrant en tant qu’artiste solo, chanteur et multi-instrumentiste. 

Sept mois plus tard, son deuxième album confirme ce statut d’artiste à part entière.

Récemment, l’excellent webzine belge Goûte Mes Disques a consacré un article au phénomène : “Fred again.. est dans une rare montée en puissance. Depuis 2020 et la mixtape GANG écrite pour et avec le drilleux londonien Headie One, le Britannique enchaîne les succès retentissants”. Et le site d’aller plus loin encore au moment de partager sa récente Boiler Room : “70 minutes de plaisir absolu, et beaucoup d’unreleased en plus de ses gros singles, le prochain tube de KH aka Four Tet ou un bootleg Overmono vs. Lil Baby. Mais ce qui impressionne surtout, c’est cette énergie communicative dans un format vu et revu, et qui fait désormais office de passage obligé pour tout·e Dj aspirant à une reconnaissance internationale. Mais Fred again… n’est pas n’importe quel Dj : ça rigole, ça joue avec le public, ça s’amuse avec son drumkit, ce qui donne un public londonien vraiment boiling – et pas les habituels poseurs que l’on peut croiser en arrière-plan. En gros, sur l’échelle de la bamboche des Boiler Room, celle-ci se classe directement très très haut, là où l’on croise Skream B2B Disclosure dans une chambre d’hôtel, Kaytranada et son matos de bedroom dj, ou Denis Sulta et le plafond trop bas du Sub Club”. 

Bref, un moment d’exception, disponible en vidéo ci-dessous (et sur scène, à Rock en Seine, le dimanche 28 août, aux côtés de Stromae, FKJ, Parcels et bien d’autres – il reste des places, ne tardez pas).